Sainte-Colombe-en-Bruilhois se met en scène

Chaque mercredi, en septembre et octobre, une dizaine d'enfants âgés de 8 et 12 ans ont oeuvré  pour réaliser ce collage collectif. A partir de la découverte de l'histoire et du patrimoine, les enfants ont décidé de se mettre en scène pour incarner des personnages et reconstituer le village de Sainte-Colombe-en-Bruilhois... avec curiosité et créativité.
 
Dans cette fresque colorée, à découvrir sur le mur de l'école maternelle, chemin de Lamartine, vous pourrez notamment retrouver la mosaïque des cultures qui compose les Coteaux de Gascogne, la fontaine et les lavoirs, l'église et sa tour de guet ou encore les remparts qui entouraient autrefois le village.
A vous de jouer pour retrouver les différents éléments ! 
 
Trois autres oeuvres de street-art sont à découvrir à Moirax (derrière le prieuré, accès par le jardin des fées) et Agen (rue et quai Baudin, sur le mur du skating). 
 
 

Quelques mots sur l'œuvre réalisée avec les enfants : 

Après la visite de Moirax, les enfants ont proposé de raconter l'histoire du village au présent et au passé. Sur la fresque deux conteuses sont représentées pour présenter le village tel qu'il était dans le passé et tel qu'il est aujourd'hui.  D'un côté de la fresque, le passé, de l'autre, le présent ; au centre l'église du prieuré. 

Moirax : une sauveté 

Côté passé : Moirax offrait la protection, le gîte et le couvert aux pèlerins. Côté présent :  les voitures sont interdites dans le village, donc on s'y sent en sécurité. 

Moirax : un village cultivé 

Côté passé : les moines défrichent la forêt et cultivent le potager et le verger du prieuré. 

Côté présent : les enfants de Moirax perpétuent le travail des moines en cultivant leur "jardin des fées" (jardin de l'ALSH dans le parc du prieuré).

De chaque côté, le village est bordé de forêts. D'un côté on y trouve des pèlerins, des brigands, des animaux sauvages, notamment des loups, de l'autre on y croise des vététistes, des coureurs et beaucoup moins d'animaux sauvages. 

La Newsletter du CEDP47

Restez informés et ne manquez plus aucune actualité ou événements du CEDP47 en vous inscrivant à la newsletter.

En remplissant ce formulaire, j’accepte que mes données personnelles soient collectées et traitées conformément à la politique de confidentialité.